Restez à jour sur nos actions , des événements et des offres du Fairshop.

De l’autosubsistance à la petite entreprise au Honduras

L’éducation permet de sortir de la pauvreté. En collaboration avec les autorités compétentes, HELVETAS améliore l’école secondaire et s’engage pour que les jeunes bénéficient d’une formation pratique et se montrent plus ambitieux.
Dans les régions rurales, environ 40% des jeunes adultes n’ont que peu, voire pas de travail. Beaucoup d’enfants arrêtent l’école à la demande de leurs parents, car ce qu’ils apprennent ne correspond pas vraiment aux besoins quotidiens de la population rurale vivant en situation d’extrême pauvreté. Comme le taux de chômage atteint près de 40% à la campagne, beaucoup de familles paysannes considèrent qu’il est plus profitable de faire travailler les filles à la maison et aux champs, et d’envoyer les garçons en ville pour être manœuvres, ou à l’étranger en tant qu’émigrants, souvent illégaux.

Afin de lutter contre ce problème, le gouvernement du Honduras a adapté il y a dix ans les plans d’études secondaires dans les régions rurales, en y incluant des matières comme l’agriculture, l’élevage et la sylviculture. Cela a contribué à augmenter la production, mais n’a pas résolu certains aspects comme la vente et la commercialisation. HELVETAS a  accompagné dès lors les Centres de formation technique à réviser les modalités et les contenus d’enseignement pour encourager l’esprit d’entreprise pendant la formation ; ainsi, les jeunes sont motivés et outillés à voir l’agriculture autrement que comme moyen de subsistance et à se lancer dans de nouvelles activités entrepreneuriale, comme la production de légumes ou de graines de courge, ou la création d’un élevage de volailles. 

Ce projet permet aux jeunes d’identifier de nouvelles sources de revenu et de faire le lien entre la production et la commercialisation. Dans les cours, ils apprennent à monter un projet, à gérer une petite entreprise et à savoir s’adresser aux institutions financières. Puis, ils transmettent leurs connaissances aux classes primaires d’une manière ludique, sous la direction de leurs enseignants. Les plus jeunes apprennent que l’agriculture ne sert pas qu’à l’autosuffisance, mais peut générer un revenu au niveau familial et les conditions d’une vie meilleure.

Le succès de cette expérience a poussé HELVETAS, ensemble avec le Ministère de l’éducation, les Municipalités et les Centres de formation, à proposer des formations professionnelles de courte durée pour les jeunes sans éducation et en situation de chômage. De telles formations, permettent aux jeunes de reprendre confiance en soi et de s’intégrer pleinement dans la société.
Votre aide est importante

SOUTENIR LES BÉNÉFICIAIRES DE NOS PROJETS

Par exemple, pour permettre aux familles d’avoir un accès à l’eau potable; aux enfants et aux jeunes d’aller à l’école; ou pour que les récoltes donnent un meilleur rendement grâce à des méthodes de culture durable.

IMPACT DU PROJET

613 écoliers ont appris à mieux commercialiser leurs produits en 2015.